40 000 migrants dorment-ils toutes les nuits à l’hôtel ? - CrossCheck

Faux

Manipulé

40 000 migrants dorment-ils toutes les nuits à l’hôtel ?

L’hebdomadaire d’extrême droite Minute affirme à tort que 40 000 migrants dorment dans une chambre d’hôtel toutes les nuits, aux frais des contribuables, en manipulant plusieurs chiffres et informations. L’article, daté du 1er mars, a été repris par le site d’extrême droite FdeSouche et Le Salon beige, “blog d’actualité pour les laïcs catholiques”.  

Minute cite le rapport annuel de la Cour des comptes (rendu public le 17 février) pour étayer son chiffre de “40.000 migrants”, mais la Cour n’y parle jamais de migrants. Elle indique simplement que 37.950 places dans des hôtels étaient ouvertes aux personnes sans domicile fixe en 2015. 

Contactée par CrossCheck, la Cour des comptes affirme qu’il est impossible d’établir des statistiques sur l’origine des SDF qui ont bénéficié de ces places. Il n’y a aucune condition de régularité de séjour, de nationalité, d’âge, de sexe ou de situation familiale. Toute personne sans abri peut formuler cette demande, en vertu de l’article L345-2-2 du code de l’action sociale et des familles.

La Cour précise par ailleurs dans son rapport qu’en janvier 2016, “40 % des demandeurs d’asile étaient hébergés en dehors du dispositif géré par le ministère de l’intérieur, soit par leurs propres moyens, soit pour partie dans les dispositifs d’urgence généralistes”. Sur un total de 80.075 demandeurs d’asile recensés en 2015, environ 32 000 ont donc trouvé des solutions par leurs propres moyens ou au sein des dispositifs d’urgence généralistes (l’hôtel représentant environ un tiers des places proposées dans ce cadre). Les demandeurs d’asile bénéficiant d’un hébergement dans un hôtel sont donc bien moins nombreux que ne l’avance Minute.