Douteux

Trompeur

La liste de soutiens à Macron diffusée sur Facebook est-elle fiable ?

Une vidéo diffusée par la page Anonymous France, qui se revendique à tort du mouvement Anonymous, présente Emmanuel Macron en candidat du système, en énumérant ses soutiens politiques et économiques présumés. Partagée plus de 17.000 fois, elle s’appuie sur quelques raccourcis douteux.

La vidéo, repérée par la rédaction des Échos, débute par plusieurs déclarations de journalistes. Certaines sont sorties de leur contexte, de manière à les présenter comme des soutiens de Macron. Ainsi les mots « antisystème », « brillant », « séduisant » sont isolés dans une chronique d’Antonin André, sur Europe 1, où il critique le « populisme chic » de Macron.

Une voix énumère ensuite une liste de soutiens du candidat, censée montrer ses liens étroits avec le système.

L’énumération des soutiens politiques, globalement vraie, reste douteuse. La longévité politique de certains soutiens est exagérée. Renaud Dutreil, décrit comme « député depuis 25 ans », ne l’a été qu’entre 1993 et 2008, soit 15 ans. Le fait qu’Ismaël Emelien, ancien bras droit de Dominique Strauss-Kahn, ait rejoint En Marche! en 2016 suffit à dire que DSK soutient Macron.

La liste de soutiens économiques s’appuie aussi sur des rumeurs non corroborées. Les soutiens de Xavier Niel, Vincent Bolloré et Bernard Arnault sont flous. Ils se cantonnent selon plusieurs sources à des soutiens “de l’ombre”. Enfin, la mention du patron d’Altice Patrick Drahi comme soutien de Macron répond à des accusations lancées par Marine Le Pen, le 1er février sur LCP. La candidate FN évoquait des prétendues faveurs accordées par Macron, alors ministre de l’Economie, à Patrick Drahi dans le cadre du rachat de SFR.

Mise à jour : Suite à la remarque d’un lecteur, la liste de parrainages accordés à Emmanuel Macron au 14 mars 2017 peut être retrouvée à cette adresse.

Faux

Fabriqué

Un faux compte Twitter annonce le retrait de la candidature de François Fillon

Faux

Ce mercredi 1er mars à 10h09, un faux compte ressemblant à s’y méprendre au compte Twitter du Parisien a annoncé le retrait de François Fillon au profit de François Baroin. L’information a aussitôt rencontré de l’écho, compte tenu de l’attente générée par l’inattendue conférence du presse du candidat Les Républicains, prévue à midi, après son report inexpliqué d’une visite au Salon de l’Agriculture.

Quelques minutes plus tard, Anaïs Condomines, journaliste à LCI et membre du projet Crosscheck, a établi que le compte – qui n’était suivi que par 74 personnes – était un faux. Ce compte, créé en décembre 2016, a depuis été renommé “mdrcalmezvous”, mais n’a pas effacé son tweet.

De nombreux utilisateurs ont annulé leur retweet aussitôt la supercherie découverte.

Faux

Fabriqué

En Russie, l’ambassadeur américain a t-il participé à une manifestation en faveur d’un opposant à Vladimir Poutine ?

Une photo montrant l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie dans la manifestation dimanche 26 février en mémoire de Boris Nemstov, opposant politique à Vladimir Poutine assassiné en 2015, est un photomontage.

Sur la photo, on voit John Tefft, ambassadeur des Etats Unis à Moscou, supposé être dans la manifestation en hommage à Boris Nemstov. Ce dernier porte une pancarte où on peut lire en russe : “Il s’est battu pour notre avenir”.

Il s’agit d’un Photoshop : on retrouve exactement la même posture de Jeff Tefft dans une photo datant du 22 avril 2015 publiée sur le Moscow Times. La comparaison des deux photos montre que la position du corps et les vêtements sont exactement les mêmes. L’image a été détourée, et son corps a été ajouté dans la photo de manifestation.

L’image s’est initialement retrouvée sur plusieurs réseaux sociaux russophones à partir du 26 février, date de la manifestation. Sur la toile francophone, elle a été relayée sur ce blog francophone, Russie Politics, dédié à la politique russe et tenu par la chercheuse Karine Béchet-Golovko, qui a également tweeté l’information. Son tweet a été relayé par Thierry Mariani, député français de la 11ème circonscription des Français de l’étranger.

 

Alertée par les Observateurs de France 24, partenaire de CrossCheck, la chercheuse Karine Béchet-Golovko a répondu : “il semble que ce soit un montage, même si l’auteur de ce site ne le précisait pas. A prendre avec précaution. Je vais la retirer de mon blog”. La publication sur son blog a depuis été modifié, et le député français s’est excusée pour avoir relayé un “photomontage”.

Si la photo n’est pas exacte, l’ambassadeur a bien lu un message en mémoire de Boris Nemtsov dimanche 26 février à quelques pas du Kremlin comme l’ont noté les Observateurs de France 24.

Crosscheckée par

Faux

Mal rapporté

Théo et Mickael Luhaka, fils d’un ministre congolais ?

Le blog fdesouche a mis en ligne un article le 26 février – mais qui a été dépublié depuis – selon lequel Théo et son frère Mickaël seraient peut-être les fils de Thomas Luhaka, actuel ministre des Infrastructures du gouvernement de la République démocratique du Congo. Or, il s’agit de ses neveux.

 

L’histoire vient au départ du site sangoyacongo.com. L’article de fdesouche cite aussi africawave, et un post de blog hébergé sur Mediapart, où serait parue l’information en premier, le 9 février.

Le ministre Thomas Luhaka, contacté par l’AFP à Kinshasa, assure qu’il ne s’agit pas de ses enfants mais de ses neveux : “Ce sont mes neveux, les enfants de mon grand frère Prosper Luhaka qui vit là-bas (en France, NDLR)”.

Sur le site de la radio “Africa n°1“, la journaliste Fatou Biramah cite également dans une chronique du 27 février Thomas Luhaka comme étant “l’oncle ministre au Congo” de Théo Luhaka.

Crosscheckée par